CONCEPT

La maison qui respire

La nécessité de réduire la consommation d’énergies dans la construction n’est plus à démontrer. Que ce soit au niveau du choix des matériaux, des quantités ou de notre mode de vie, nous nous dirigeons vers le « vivre avec moins et mieux » !

Entendons-nous bien, il ne s’agit pas de retourner à l’âge de pierre. Les connaissances que nous avons acquises depuis-là permettent aujourd’hui de revisiter les matériaux et les principes constructifs pour trouver des solutions inédites.

Le concept de la « maison qui respire » est né dans le cadre de la densification d’une parcelle familiale à Daillens. Il s’agissait de faire une variante « low-tech » et « low-cost » de la maison passive connue sous le label Minergie-P Eco. Toutefois, au lieu de recourir à une armada d’installations techniques, nous avons opté pour les anciens principes constructifs que nous avons revisités.

Orienter la maison en fonction des éléments du site, capter le soleil là où il se trouve, s’en protéger par des éléments naturels, distribuer la chaleur par effet de cheminée, disposer les espaces de façon à faire circuler l’air dans la maison, ventiler en ouvrant la fenêtre, gérer le taux d’humidité à l’aide de matériaux naturels, etc. sont autant de principes simples, basés sur du bon sens, que nous avons analysé, dimensionné et chiffré afin de répondre aux normes énergétiques actuelles et futures.

Ainsi conçue, la maison n’est pas tributaire d’appareils électroniques. Elle est performante et saine « par nature ». Chose non négligeable également, pas besoin d’être un ingénieur chevronné pour y habiter !

Au fil des projets, nous avons constaté que le concept de la « maison qui respire » n’est pas limité qu’à l’habitat et aux constructions nouvelles. Il est extrapolable à d’autres affectations et à des bâtiments de plus grande échelle, à condition de « faire moins, mais mieux » !